header-banner
CLLB Rechtsanwälte

ICO der EAG – Le délai pour les avocats a expiré sans résultat

ICO der EAG – Le délai pour les avocats a expiré sans résultat – CLLB Rechtsanwälte dépose les premières demandes des investisseurs d’Envion ICO contre Envion AG et d’autres personnes responsables devant le tribunal régional de Berlin.

Sprache Englisch Switch to English
Sprache Deutsch Switch to German
Sprache Spanisch Switch to Spanish

Berlin, Munich, 08.08.2018

Comme déjà rapporté dans la presse, Matthias Woestmann, expert en informatique légale chez Blockchain Intelligence Group (BIG) a été chargé par le conseil d’administration d’Envion AG d’enquêter sur les processus entourant les quelque 20 millions de jetons EVN multiproduits. Selon le conseil d’administration, les allégations ont également été techniquement confirmées. Entre-temps, d’autres allégations ont été formulées contre les responsables d’Envion ICO et ont été exécutées à l’amiable avec l’aide de plusieurs investisseurs sous la forme de demandes de réaménagement dans le cadre de demandes de dommages-intérêts.

Suite aux lettres de mise en demeure du cabinet d’avocats CLLB Rechtsanwälte au nom de plusieurs investisseurs à Envion AG, dont le conseil d’administration, Matthias Woestmann et Trado GmbH, n’avait toujours pas reçu de réponse malgré un délai, le cabinet d’avocats CLLB a déposé ses premières demandes de dommages-intérêts contre Envion AG et Trado GmbH auprès du tribunal régional de Berlin.

Les plaintes sont principalement fondées sur la fixation d’un classeur, le préjudice moral délibéré et la violation des normes de surveillance, explique le CLLB de Kanzlei.

Ces dernières semaines, les investisseurs symboliques d’Envion dans le monde entier ont transmis des documents et des informations à la CLLB, qui ont été évalués avec l’aide d’autres investisseurs et spécialistes et traités dans le cadre de la déclaration de sinistre.

La portée des demandes de dommages-intérêts alléguées dans les poursuites intentées actuellement se situe dans la fourchette supérieure à six chiffres.

Presque chaque jour davantage de dommages sont signalés, qui voudraient annuler l’acquisition des jetons d’EVN en raison du scandale Envion déjà largement documenté dans la presse, explique plus tard l’équipe d’avocats de CLLB.

Toutes les demandes actuelles concernent l’inversion de l’investissement dans le NEV.

Si les poursuites sont accueillies, les défendeurs devront non seulement rembourser les investisseurs pour le capital investi dans le cadre de l’ICO Envion, mais aussi pour les honoraires d’avocats, les frais de justice et les intérêts courus entre-temps.

Les investisseurs représentés par le cabinet d’avocats CLLB accusent les dirigeants de l’ICO d’Envion d’avoir été induits en erreur sur des circonstances essentielles par les initiateurs de l’ICO, qui ont joué un rôle décisif dans l’acquisition des jetons d’EVN.

En outre, il est allégué qu’un certain nombre de règles de surveillance, en particulier les dispositions de la loi allemande sur le crédit (KWG) introduites pour protéger les consommateurs, ont été violées.

Comme déjà rapporté dans la presse, le conseil d’administration d’Envion AG a été informé fin février 2018 qu’en plus des 100 millions de fichiers EVN décrits dans le Livre blanc, environ 20 millions d’autres fichiers „illégaux“ ont été générés sans informer les investisseurs. Apparemment, plus de 20 millions de jetons ont été vendus pour les changeurs de crypte et l’argent plaqué argent. Les investisseurs ont maintenant dit au cabinet d’avocats CLLB qu’ils n’avaient pas acquis EVN s’ils avaient su que „derrière leur dos“ plus de jetons seraient produits, ce qui diluerait la valeur marchande des jetons EVN.

Selon le Comité exécutif d’Envion AG, une analyse technique complète et mise à jour de l’OIC par des experts du GIC canadien est maintenant disponible. Les accusations des investisseurs ont été confirmées par BIG. Le ministère public de Berlin a déjà ouvert une enquête sur les effets possibles du droit pénal.

Comme les accusations de la direction d’Envion AG d’accorder publiquement la production supplémentaire de puces EVN sont contraires au prospectus, ni les investisseurs ni le cabinet d’avocats CLLB ne peuvent comprendre pourquoi la société ne réagit pas aux lettres juridiques de ses investisseurs, explique István Cocron, du cabinet d’avocats CLLB.

Entre-temps, plusieurs investisseurs ont également reçu le jugement dans le litige entre Quadrat Capital GmbH et Trado GmbH. L’une des conséquences de l’arrêt est que Trado GmbH a apporté le capital social de 112 000,00 € nécessaire à la constitution d’Envion AG sous la forme d’un prêt à Envion AG. En contrepartie, Trado GmbH a obtenu l’option de recevoir 81% des actions d’Envion AG au lieu de rembourser le prêt. Selon plusieurs communiqués de presse d’Envion AG, l’ICO a généré plus de 80 000 000,00 €.

Par conséquent, les actions octroyées pour l’octroi du prêt d’un montant de 112.000,00 € peuvent avoir une valeur supérieure à 64.000.000.000,00 €. Que cela correspondrait à un taux d’intérêt de plus de 55 000,00 % en faveur de Trado GmbH et aux frais de Envion AG.

A notre connaissance, il n’est pas fait référence à Trado GmbH ou au prêt susmentionné dans le livre blanc ou le prospectus d’Envion AG.

Les investisseurs d’Envion devraient se demander si eux aussi peuvent avoir droit à des dommages-intérêts. Le CLLB Kanzlei des avocats est au-delà de cela reconnaissant pour toutes les références et documents, qui peuvent être utilisés pour des clarifications supplémentaires.

Contact presse : CLLB Lawyers, Cocron, Liebl, Leitz, Braun, Kainz, Sittner Partnership mbB, avocat István Cocron, Panoramastr.1. 47, 10178 Berlin, Téléphone : 030 / 288 789 60, Fax : 030 / 288 789 620, Mail: kanzlei@cllb.de, Web : www.cllb.de

Letzte Aktualisierung: 15. August 2018

Your contact person

István Cocron is a specialist in advising start-ups and companies, in corporate and investment law and in representing policyholders. He has extensive forensic experience and has already handled several major proceedings for investors and consumers throughout Germany. Attorney Cocron has also been dealing for several years with the latest developments in the field of IT, in particular the topics of blockchain and cryptocurrencies. He has many years of experience in the field of national and international enforcement, is a member of several committees of creditors and national and international associations of lawyers. Attorney Cocron is founding partner of the law firm CLLB Rechtsanwälte.
Contact him in the following ways
+49 30 / 288 789 620

 

Current articles

1801 Deutsche Leibrenten Immobiliengenossenschaft eG zur Rückzahlung verurteilt

Steffen Liebl 05.04.2018 5. April 2018

München, 05.04.2018 – Wie die auf Bank- und Kapitalmarktrecht spezialisierte Kanzlei CLLB Rechtsanwälte mit Sitz in München und Berlin meldet, hat das Landgericht Düsseldorf die 1801 Deutsche Leibrenten Immobiliengenossenschaft eG verurteilt, an ein Genossenschaftsmitglied einen Betrag in Höhe von € 15.750,00 zu bezahlen. Die 1801 Deutsche Leibrenten Immobiliengenossenschaft eG verfolgt ausweislich ihrer Satzung das Ziel, […]

weiterlesen
Kostenfreie Beratung sichern
Beantworten Sie nur 3 kurze Fragen und sichern Sie sich unsere kostenfreie und unverbindliche Beratung zu Ihrer persönlichen Situation.

Bei welchen Anbietern haben Sie gespielt?

Weiter
Kostenfreie Beratung sichern

Wie viel Geld haben Sie in den letzten 3 Jahren verloren?

Weiter
Kostenfreie Beratung sichern

Wie haben Sie bezahlt?

Weiter
Das war’s schon
Hinterlassen Sie in den folgenden Feldern nun noch Ihre Kontaktdaten, damit wir Sie zu Ihrem Fall näher beraten können. Einer unserer Anwälte wird sich daraufhin innerhalb von 48 Stunden bei Ihnen per Mail oder Telefon melden. Hierfür entstehen Ihnen selbstverständlich keinerlei Kosten.


close-link